MANCANO

  • 00G
  • 00O
  • 00M
  • 00S

ALLA PROSSIMA EDIZIONE

MANCANO

  • 00G
  • 00O
  • 00M
  • 00S

ALLA PROSSIMA EDIZIONE

  • 00D
  • 00H
  • 00M
  • 00S

TO THE NEXT EDITION

MANCANO

  • 00G
  • 00O
  • 00M
  • 00S

ALLA PROSSIMA EDIZIONE

  • 00J
  • 00H
  • 00P-v
  • 00S

À LA PROCHAINE ÉDITION

MANCANO

  • 00G
  • 00O
  • 00M
  • 00S

ALLA PROSSIMA EDIZIONE

Comité Scientifique
NovelFarm

Comité Scientifique
NovelFarm

Accorsi Mattia

--


Comité Scientifique NovelFarm

Biologiste de la lumière, C-LED

Mattia Accorsi est diplômé de l’Istituto Tecnico Agrario Scarebelli d’Imola (BO). En 2008, il a obtenu une licence en sciences biologiques à l’université de Bologne, avec une spécialisation en physiologie végétale, en discutant un article scientifique intitulé “Tocopherol content and variations in polyamine levels in response to salt stress in different ecotypes of Chenopodium quinoa Willd”. En 2010, il a obtenu le Master en Sciences et Technologies pour l’Environnement et le Territoire à l’Université de Bologne avec une note de 110/110 cum laude, en présentant un article scientifique expérimental intitulé “Morphological and functional responses to water-salt stress in Chilean accessions of quinoa (Chenopodium quinoa Willd)”.

TGrâce à sa note et à un article scientifique basé sur sa thèse de master, elle a obtenu une bourse de doctorat financée par le ministère de l’éducation au département des sciences agricoles de l’université de Bologne. Les innovations scientifiques et technologiques obtenues dans le domaine des sciences biologiques et agronomiques au cours de son doctorat lui ont permis d’obtenir une bourse d’études au département des sciences environnementales des cultures et des sols de Virginia Tech. Il a obtenu son doctorat en sciences et technologies agricoles en mai 2014. En 2014, il a acquis une expérience en tant que chercheur chez BASF Agro, où il a géré des essais expérimentaux sur le terrain et en laboratoire pour évaluer l’efficacité de substances chimiques et naturelles innovantes sur les cultures horticoles et céréalières.

En décembre 2014, il a entamé des collaborations entre l’université de Bologne et des entreprises opérant dans le domaine de la biologie, de l’agronomie et de l’ingénierie, visant à développer des technologies pour élever des plantes en intérieur et en serre à l’aide de systèmes automatisés de fertigation et d’éclairage artificiel. Depuis 2014, il participe à l’initiation et à la coordination de projets de recherche et développement visant à créer des produits innovants dans les secteurs de l’agriculture intérieure (usine végétale) et extérieure, tels que les serres, les terrains de sport, les toits et les murs végétaux. Il développe des prototypes pour la culture de plantes en intérieur en utilisant des systèmes prototypes pour la gestion automatisée du microclimat et la manipulation du spectre et de l’intensité de la lumière. Les activités de recherche académique menées à l’Université de Bologne se traduisent également par la production de documents scientifiques tels que des articles, des posters et des brevets présentés lors de conférences nationales et internationales.